Participer

Lancer un projet

Vous travaillez avec des enfants ou des adolescents (encadrement de jeunes, foyers, école) ? Considérez-vous que les punitions corporelles constituent un sujet important dont vous aimeriez discuter avec eux ?

 

Dans la rubrique Projet, vous pouvez découvrir à quoi pourrait ressembler un projet avec votre groupe. Vous pouvez nous contacter pour discuter de questions supplémentaires.

Devenir ambassadeur/-trice

Vous êtes impliqué dans la protection de l’enfance et vous recommandez le projet “ Sans peur chez toi ! “ parce que vous êtes convaincu de son impact et de son importance ?

 

Devenez ambassadeur/-trice du projet avec votre témoignage et votre portrait.

Ambassadeur/-trice

2

En tant que présidente de la Fondation Suisse pour la protection de l'enfance, la protection de l'enfance a toujours été une priorité pour moi. C’est un fait qu'un enfant sur deux en Suisse subit des violences physiques ou psychologiques pendant son éducation. L'éducation est une affaire privée. La violence contre les enfants ne l'est pas. Les enfants ont droit à une éducation non violente. Outre une base juridique, il est important de mener une vaste campagne de sensibilisation. La discussion et la sensibilisation qui ont lieu pendant le projet « Sans peur chez toi ! » renforcent les enfants et les jeunes et favorisent la prise de conscience que les punitions corporelles ne sont pas acceptables.

Yvonne Feri, Présidente de la Fondation Suisse pour la protection de l'enfance, Conseillère nationale
3

Les styles de parentage problématiques tels que ceux qui ont recours à la violence physique font toujours partie de la culture éducative en Suisse. Le développement des enfants et des jeunes est influencé négativement par ces styles d'éducation. Le projet « Sans peur chez toi ! » est une mesure de prévention importante et efficace - il est donc souhaitable de le diffuser le plus largement possible.

Prof. Dr. Dirk Baier, directeur de l'Institut pour la délinquance et la prévention de la criminalité/ZHAW
botschafter

Les punitions corporelles ont toujours été hors du temps, maintenant définitivement hors de notre siècle - la peur et la violence n'ont pas leur place dans l'éducation des enfants - les punitions corporelles détruisent le terrain sûr à partir duquel les enfants et les adultes devraient pouvoir se développer.

Dr. Wassilis Kassis Chef de l'Institut de recherche et de développement Université de l'éducation FHNW
polizei

Je soutiens "Sans peur chez toi !" parce que l'association NCBI, comme la police dans notre pays, place le bien-être des enfants au premier plan.

Rolf Blenke Officier de police Police de la ville de Zurich
5

Photo : Landbote, Marc Dahinden

Il est important de soutenir "Sans peur chez toi !" afin de renforcer la capacité des enfants et des jeunes à ne plus être victimes de violences psychologiques, physiques et sexuelles de la part des adultes. De cette manière, nous pouvons protéger les droits de l’enfant et les aider à développer des facteurs de résilience, et prévenir les facteurs de stress qui conduiraient à long terme à des maladies mentales et psychosomatiques

Dr. Fana Asefaw, spécialiste en psychiatrie et psychothérapie de l'enfant et de la jeunesse à Winterthur